عربي English
Œuvres choisies

Tête d’Alexandre le Grand

Tête d’Alexandre le Grand
© Musée des Antiquités de la B.A. / C. Gerigk


Antiquités gréco-romaines

Tête d’Alexandre le Grand

Catégorie :
Sculpture en ronde-bosse, têtes / masques
Date :
Époque gréco-romaine, époque romaine (31 av. J.-C.- 395 apr. J.-C.)
Lieu de découverte :
Basse Egypte, Alexandrie, Kom El-Dekka (Fouilles du Polish Center of Mediterranean archeology of the University of Warsaw (PCMA))
Matière(s) :
Pierre, marbre
Hauteur :
17 cm;
largeur :
10 cm
Salle :
Antiquités gréco-romaines


Description

Réplique romaine en marbre de la tête d’Alexandre le Grand, retrouvée par la mission polonaise à Kom El-Dekka. Elle reproduit les traits les plus caractéristiques des portraits d’Alexandre le Grand exécutés par le sculpteur Lysippe : la tête penchée à droite et les yeux pensifs levés vers l’horizon lointain.

Alexandre le Grand

Alexandre le Grand, illustre conquérant de l’Antiquité, est né, à Pelle en Macédoine, le 20 juillet 356 av. J.-C. et mort le 10 juin 323 av. J.-C. Il est le fils du roi Philippe II et d’Olympias, son épouse, qui, d’après ce qu’a rapporté Plutarque, ont rêvé de la future naissance de leur fils : le roi Philippe l’avait vu marquer le sein de sa femme d’un sceau portant l’empreinte d’un lion. Après avoir consulté Aristandre de Telmessos, celui-ci a confirmé qu’Olympias était enceinte et que cet enfant aurait le caractère d’un lion. Alexandre est né le jour où le temple d’Artémis à Ephèse a été incendié ; coïncidence que Plutarque a justifiée par le fait que la déesse était si occupée à mettre Alexandre au monde qu’elle n’a pas pu défendre son temple.

A l’âge de 13 ans, Alexandre avait pour précepteur le grand philosophe grec Aristote qui lui a transmis l’amour de la philosophie, de la médecine et des sciences. Cependant, la conception qu’avait Aristote de la gouvernance d’une petite ville ne concordait pas du tout avec la vision de ce jeune prince qui rêvait d’asseoir son hégémonie sur le monde. En 332-331 av. J.-C., Alexandre a conquis l’empire perse qui est passé sous domination grecque, après que son père s’était emparé de nombre de villes grecques.

Accueilli en libérateur par les Egyptiens, Alexandre a été proclamé Pharaon et s’est fait reconnaître fils du dieu Amon, dans l’oasis de Siwa, au désert occidental.

Après la mort mystérieuse d’Alexandre le Grand en 323 av. J.-C., ses généraux se sont partagé son empire et Ptolémée a hérité de l’Egypte.


Ces informations sont sujettes à modification ou mise à jour en réponse aux exigences de la recherche continue.

Bibliographie
  • Bevan, Edwyn. A History of Egypt under the Ptolemaic Dynasty. Vol. IV. London: Methuen, 1927.
  • Lane Fox, Rhobin. Alexander the Great. London: New York: Penguin Books Ltd. 1986.
  • Stoneman, Richard. Alexander the Great. London; New York: Routledge, 1997.

 

Découvrez les collections du Musée