عربي English
Œuvres choisies

Vitrail en plâtre décoré d’un cyprès central

Vitrail en plâtre décoré d’un cyprès central
© Musée des Antiquités de la BA / M. Mounir


vitrine 25

Vitrail en plâtre décoré d’un cyprès central

Catégorie :
Architecture, accessoires, vitraux
Date :
Époque ottomane (1517-1922)
Lieu de découverte :
inconnu
Matière(s) :
  • Matière fabriquée, verre
  • Matière fabriquée, platre
Salle :
Antiquités islamiques, vitrine 25


 Description

Vitrail coloré décoré de motifs végétaux en plâtre, composés d’un cyprès central stylisé, bordé, sur ses deux côtés, de branches fleuries de formes et de couleurs différentes, et ornés d’un cadre de perles. La composition est également entourée d’un large cadre en plâtre, qui se termine aux coins par quatre carrés, dont chacun est divisé en quatre petits triangles composés de pièces de verre colorées.

 Les fenêtres

Alors que la fausse fenêtre, ou la fenêtre aveugle, est réalisée à des fins décoratives ou pour y ranger et exposer des objets, la vraie fenêtre permet la ventilation, l’éclairage et l’ouverture sur l’extérieure. La fenêtre peut être étroite du côté intérieur, mais large à l’extérieur ; et ce en vue d’élargir l’angle de vue, d’assurer un bon éclairage des lieux, et d’empêcher les rayons directs d’y pénétrer.

Dans les maisons islamiques, les larges fenêtres donnaient sur la cour intérieure, tandis que celles étroites étaient percées sur les façades extérieures ; et ce pour des raisons climatiques et socio-religieuses, étant donné qu’il fallait dérober les habitants de la maison aux regards des curieux et des passants.

Les types de fenêtres

Les fenêtres sont divisées en deux catégories : la première, appelée en arabe chamsiyat (fenêtres solaires), constitue des fenêtres ajourées, en pierre, en marbre ou en plâtre, à motifs géométriques, végétaux ou calligraphiques, dont les parties évidées sont souvent comblées de pièces de verre colorées. Les chamsiyat en marbre de la Grande Mosquée des Omeyyades comptent parmi les premières fenêtres de cette catégorie. Quant à la deuxième catégorie, connue en arabe sous le nom de qamariyat (fenêtres lunaires), elle constitue des petites baies percées au-dessus des portes et des fenêtres ou en haut des murs afin de laisser passer une lumière douce comme celle de la lune, d’où leur appellation. Les fenêtres solaires et lunaires représentent des éléments phares des édifices arabo-musulmans alliant esthétique et fonctionnalité, car elles avaient également pour rôle d’empêcher les insectes de pénétrer à l’intérieur du bâtiment.

Le vitrail est l’un des arts de construction et de décor du patrimoine islamique. Le vitrail en plâtre est apparu pour la première fois à l’époque ayyubide et a atteint son apogée au temps des Mamelouks. Les Ottomans ont adopté ce style qui a dominé tout au long de leur règne.


Ces informations sont sujettes à modification ou mise à jour en réponse aux exigences de la recherche continue.

Bibliographie
  • يحيي وزيري. موسوعة عناصر العمارة الإسلامية. الطبعة الأولى. القاهرة: مكتبة مدبولي، 1999.
  • أكمل الدين إحسان أوغلي. المشربيات والزجاج المعشق في العالم الإسلامي. إعداد: نزيه طالب معروف. إستانبول: مركز الأبحاث للتاريخ والفنون والثقافة الإسلامية، 2002.
Découvrez les collections du Musée