عربي English
Œuvres choisies

Lampe à huile à deux becs représentant deux masques de théâtre

Lampe à huile à deux becs représentant deux masques de théâtre
© Musée des antiquités de la BA / C. Gerigk


vitrine 10

Lampe à huile à deux becs représentant deux masques de théâtre

Catégorie :
Meubles et mobilier, moyens d’éclairage et de chauffage, lampes à huile
Date :
Époque gréco-romaine (332 av. J.-C. - 395 apr. J.-C.)
Lieu de découverte :
Basse Egypte, Alexandrie, El-Chatby, Site de la Bibliotheca Alexandrina
Matière(s) :
Matière fabriquée, terre cuite
Hauteur :
2,5 cm;
Longueur :
10 cm;
largeur :
6 cm
Salle :
Antiquités du chantier de la B.A., vitrine 10


Description

Une lampe à huile en terre cuite ornée de motifs distinctifs. Ce type de lampes fut largement répandu à Alexandrie comme en témoignent les moindres détails de cette pièce. Celle-ci est munie d’un disque concave circulaire représentant l’orifice par où l’huile est versée. Cet orifice, entaillé, de forme circulaire, est relié à deux feuilles de palmier qui se terminent par deux orifices ronds, relativement grands, décorés à leur centre d’un masque grotesque. 

Les lampes à huile alexandrines se distinguent par un nœud ou deux saillies des deux côtés aidant à porter la lampe par l’index, outre l’anse qui a commencé à disparaître avec le temps, surtout à l’époque hellénistique.

Lampes à huile

L’homme ancien a réfléchi aux moyens de vaincre les ténèbres dans lesquelles s’incarnaient toutes sortes de peurs inconnues. Il associa ainsi les divinités à la lumière et il les vénérait pour en tirer le bonheur. Le dieu du soleil, Hélios, réveillé le matin par le coq, montait chaque jour derrière sa sœur, Eos, la déesse de l’Aurore, dans son char en or traîné par quatre chevaux et traversait la voûte céleste. Eos le précédait dans son voyage à travers la voûte céleste, allant de l’est à l’ouest. Hélios fut aussi le frère de Séléné, la déesse de la Lune. 

Aucun maison grecque n’était dépourvue d’une statue d’Hestia, la déesse du feu. De même, un foyer, considéré comme un autel d’Hestia, était présent dans chaque maison et utilisé pour la vénérer en gardant le feu allumé en permanence.

Hestia fut représentée comme une femme tenant une lampe à la main, vêtue d’une robe blanche et d’un châle rouge. Les Romains l’appelaient « Vesta ».

Les lampes à huile jouent un rôle important dans la datation. Elles furent découvertes en grand nombre comme elles étaient d’usage courant. Il convient de noter que le rôle qu’elles jouent dans la datation est bien plus important que celui des bijoux que l’on trouve rarement dans les fouilles archéologiques.

Les lampes à huile hellénistiques se caractérisent par une base haute et un orifice qui se termine en pointe. En outre, l’orifice supérieur, à travers lequel l’huile était versée, est devenue beaucoup plus étroit qu’auparavant. Les lampes étaient aussi dotées d’un « nœud » au côté gauche – ou parfois d’une saillie de chaque côté –  servant du support pour tenir la lampe à la main.

Le tour de potier était connu en Grèce depuis l’âge du bronze, époque à laquelle la poterie était florissante. Au début du IIe siècle av. J.-C., les lampes à huile ont été coulées dans des moules prenant ainsi diverses formes. La production des lampes était à l’origine purement fonctionnelle, mais avec le temps, leurs formes et taille ont commencé à se multiplier lors de la période allant de l’âge du bronze, jusqu’à l’ère hellénistique, tout en passant par l’âge d’or, témoin de la prospérité de l’art grec. Ces progrès ont été accompagnés par le développement de motifs décoratifs sur différents objets d’art.

Ouvragées et superbes, les lampes étaient décorées de motifs mythologiques représentant des personnages, des créatures légendaires, des scènes de la vie quotidienne telles que les courses de chariots et les combattants, et des animaux, en plus de divers éléments décoratifs de grande valeur esthétique.


Ces informations sont sujettes à modification ou mise à jour en réponse aux exigences de la recherche continue.

Bibliographie
  • "Pottery". In Ancient Greece and Rome. Edited by Carroll Moulton, Volume III. New York: Simon & Schuster Macmillan,1998.
  • "Bronze Age". In A Dictionary of Ancient History, Speake Graham. Oxford, OX, UK; Cambridge. Mass, USA: Blackwell Reference, 1994.
  • سوزان الكلزة. الفنون الصغرى. د.م.: 1999.
  • عبد المعطي شعراوي. أساطير إغريقية. القاهرة، مكتبة الأنجلو المصرية: 1992-1995.
Découvrez les collections du Musée