عربي English
Œuvres choisies

Stèle représentant Isis-Thermoutis

Catégorie :
Objets religieux ou cultuels, stèles
Date :
Époque gréco-romaine, époque romaine, IIe siècle apr. J.-C.
Lieu de découverte :
Basse Egypte, Alexandrie, Abou Kir, Canope
Matière(s) :
Pierre, marbre
Hauteur :
32 cm;
largeur :
23 cm;
profondeur :
6 cm
Cet objet n’est pas actuellement exposé au musée. Il est parmi la collection choisie pour l’exposition « Cités Englouties » qui se tient au Minneapolis Institute of Art (Minnesota, États-Unis) du 4 novembre 2018 jusqu'au 14 avril 2019.


 Description

Stèle en marbre, considérée comme un exemple typique témoignant de la piété envers la déesse Isis, assimilée ici à Thermouthis et représentée sous la forme d’un cobra. La stèle est de forme rectangulaire, au sommet légèrement arrondi. Son corps est quasiment occupé par l’image du cobra, dont la tête est représentée de profil et est surmontée de la couronne habituelle d’Isis, composée d’un disque solaire enserré entre deux cornes.

 Isis, déesse de la fertilité des champs

L’un des principaux rôles attribués à la déesse Isis était d’assurer la fertilité des champs. Les Egyptiens considéraient que la Terre était le corps d’Isis. On entend ici par « Terre », la partie nourrie par les eaux du Nil et fertilisée par les alluvions portées par ses crues, donnant ainsi naissance à Horus.
 

Isis-Thermouthis

Sous le Nouvel Empire, Isis a été assimilée à Rénénoutet, déesse agraire représentée sous la forme d’un cobra. L’idée de lien entre Isis et les champs s’est largement diffusée durant l’époque impériale (14-180 apr. J.-C.). Isis figurait, sur les monnaies alexandrines ou sur certains documents datant du IIe siècle de notre ère, sous la forme d’un cobra dressé et coiffé de la couronne hathorique. De même, un grand nombre de statuettes en terre cuite la représentaient sous sa forme humaine à queue de cobra à la place des pieds.

Isis-Thermouthis apparaît souvent sur les monuments aux côtés d’Agathodémon, le serpent bon génie associé à Sérapis, ou aux côtés de Sérapis lui-même.

Il convient de mentionner qu’il n’est pas facile de distinguer Isis-Thermouthis, sous forme de cobra, d’Agathodémon, représenté sous une forme identique ; seule la présence de la couronne isiaque permet de trancher.

 


Ces informations sont sujettes à modification ou mise à jour en réponse aux exigences de la recherche continue.

Bibliographie
  • Ägyptens versunkene Schätze: 5. April 2007-27. Januar 2008, Kunst- und Ausstellungshalle der Bundesrepublik Deutschland, Bonn. Heidelberg: Vernissage, 2007, pp. 341, 360.
  • Bakhoum, Soheir. Dieux Egyptiens à Alexandrie sous les Antonins : Recherches numismatiques et historiques. Paris : CNRS Éditions, 1999.
  • Goddio, Franck and Manfred Clauss, eds. Egypt’s Sunken Treasures. Photographs by Christoph Gerigk. London: Prestel, 2006, pp. 390-391, 408.  
  • Goddio, Franck, and David Fabre. Trésors Engloutis d’Égypte. Photographs by Christoph Gerigk Paris: Seuil; Milan: 5 Continents, 2006, p. 283.
Découvrez les collections du Musée