عربي English
Œuvres choisies

Lutrin

Lutrin
© Musée des Antiquités de la B.A. / C. Gerigk


Antiquités byzantines

Lutrin

Catégorie :
Objets religieux ou cultuels, lutrins (supports de bible)
Date :
Époque byzantine, 1592 apr. J.-C.
Lieu de découverte :
inconnu
Matière(s) :
Matière organique, bois
Longueur :
128 cm;
largeur :
55 cm
Salle :
Antiquités byzantines


Description

Meuble à pupitre composé de trois parties. Ornée de croix et de motifs géométriques circulaires, la partie supérieure est destinée à supporter la Bible pour en faciliter la lecture. Elle repose ensuite sur une colonne spiralée en bois, réglable en hauteur pour permettre d’adapter le lutrin à la taille du lecteur. Quant à la partie inférieure, celle-ci sert à ranger les livres lues lors de la messe. Elle est en forme de coffre cubique dont les battants sont couverts de calligraphies arabes et de motifs géométriques à base de cercles et d’étoiles. Le texte inscrit montre que le lutrin est un legs au nom de saint Mina et saint Mercure d’Akhmîm. Sur les quatre côtés du coffre figure une inscription en arabe : « Seigneur, faites que celui qui a souffert soit compensé dans le royaume des cieux […] » Ere des Martyrs (1592).

Les lutrins

Les lutrins étaient généralement ornés de motifs géométriques et, parfois, portaient des inscriptions incrustées d’ivoire. La partie supérieure prenait souvent la forme d’un aigle déployant ses ailes. Le lutrin de l’ancienne cathédrale Saint-Marc à Azbakeya, au Caire, constitue probablement l’un des plus beaux lutrins. Il appartenait initialement à El-Moallaqa (l’Eglise Suspendue), située au vieux Caire, et date du Xe ou du XIe siècle. La surface du lutrin était parfois recouverte d’une pièce d’étoffe, en soie ou en d’autres tissus délicats, qui ne descendait sur le devant que jusqu’à mi-hauteur du lutrin.

Deux lutrins sont d’habitude placés dans le chœur de l’église, en face de la porte du sanctuaire. Le premier, du côté nord, est orienté à l’est et est utilisé pour chanter la Bible dans la langue copte, tandis que le second, du côté sud, est également orienté à l’est et est utilisé pour lire la Bible en langue arabe. Parfois, un seul lutrin est disposé. Le cas échéant, le lutrin est équipé de deux pupitres et pivote autour d’une colonne centrale. Le meilleur emplacement pour placer l’unique lutrin est le côté nord du chœur, réservé aux chantres. A côté de chaque lutrin, à gauche du lecteur, se dresse un long chandelier d’où pend un encensoir quand il n’est pas allumé.

Le lutrin est essentiellement destiné à supporter les livres de la Bible ou le lectionnaire qui propose des lectures pour chaque jour de l’année, pour le carême et pour la semaine sainte. Il est également utilisé lors de la lecture de l’Apocalypse (durant le samedi saint) ainsi que la lecture du synaxaire, des homélies, des psaumes et des enseignements bibliques lors des messes de mariage ou d’enterrement.


Ces informations sont sujettes à modification ou mise à jour en réponse aux exigences de la recherche continue.

Bibliographie
  • "Lectern". In: The Coptic Encyclopedia. Edited by: Atiya, Aziz S. New York: Macmillan Publishing Company, 1991.
  • Ross, M. C. et al. Catalogue of the Byzantine and early mediaeval antiquities in the Dumbarton Oaks collection. Washington: Dumbarton, 1962.
  • Strzygowski, Josef.  Koptische Kunst. Vienne: Imprimerie Adolf Holzhausen, 1904.
Découvrez les collections du Musée