عربي English
Collections temporaires

Statue d’Euthenia
© Musée des Antiquités de la B.A. / M. Aly Mohamed Aly

Présentation du departement

Tenant toujours à répondre aux attentes de sa clientèle appréciant le beau et le nouveau, le Musée des Antiquités de la BA abrite dans ses locaux un certain nombre de pièces rares prêtées au Musée Gréco-Romain pour des expositions temporaires. Les collections comptent des pièces uniques en leur genre du point de vue artistique, historique et archéologique, remontant à de différentes époques et touchant divers domaines :

- la Collection de Mehamara découverte à Sidi-Bishr et datant de l’époque romaine ;

- la Collection des Masques Funéraires ;

- la Collection des Statues Romaines du Temple de Ras El-Soda ;

- la Collection de la Déesse Isis ;

- des pièces de nature et d’origine diverses, entre autres : la Tête de l’Empereur Auguste Octave et la Statue du Bon Pasteur et un avant-bras en marbre.

Collection de Mehamara

Lors des fouilles menées en janvier 1973 à la région de Mehamara sise à Sidi-Bishr, ont été accidentellement retrouvés, à un mètre de profondeur sous le niveau du sol actuel, une collection de statues en marbre autres qu’un pied de table (ou de miroir) dont la hauteur varie entre 30 et 140 centimètres.

Le site de Mehamara n’est qu’une clôture circulaire en argile et sans plafond jouxtant un mur romain. A quelques mètres de ce site archéologique et au même niveau du sol, a été découverte une citerne romaine surplombée d’une chapelle dont les caractéristiques demeurent indéfinies à cause de la suspension des fouilles.
 

Temple de Ras Es-Soda

Temple de Ras Es-Soda

Il était découvert en 1936 au quartier de Ras El-Soda sur la route menant à Aboukir. Datant du IIe ou IIIe siècle apr. J.-C., le temple est constitué de plusieurs marches d’escalier conduisant à une plate-forme à quatre colonnes ioniques, au centre de laquelle figure un pied sculpté sur un piédestal aux inscriptions grecques. Ces derniers rapportent qu’Isodoros est tombé de son char par terre et s’est cassé le pied. A la suite de sa guérison, il a fait construire ce temple à la déesse Isis et à d’autres divinités pour leur exprimer sa profonde reconnaissance. Au fond de la plate-forme, se trouvent les statues d’Isis, d’Harpocrate, d’Hermanubis et d’Osir-Canope.

Découvrez les collections du Musée