عربي English
Œuvres choisies

Tête d’une reine

Tête d’une reine
© Musée des antiquités de la BA / C. Gerigk

autre(s) angle(s)

Antiquités gréco-romaines

Tête d’une reine

Catégorie :
Sculpture en ronde-bosse, têtes / masques
Date :
Époque gréco-romaine, époque ptolémaïque (323-31 av. J.-C.)
Lieu de découverte :
Basse Egypte, Alexandrie, El-Chatby, Site de la Bibliotheca Alexandrina
Matière(s) :
Pierre, calcaire
Hauteur :
29 cm;
largeur :
17 cm;
profondeur :
18 cm
Salle :
Antiquités gréco-romaines


 Description

La tête de la reine Bérénice II témoigne de l’ornementation excessive, caractéristique de la période hellénistique (le style baroque), avec ses yeux globuleux qui regardent en avant et les traits de son visage qui expriment la tristesse. Ses cheveux sont coiffés d’un « diadème » ceignant sa tête.

La reine Bérénice II

Bérénice II, « la bienfaitrice », reine d’Egypte et fille de Magas, roi de Cyrène, fut l’épouse du roi Ptolémée III Évergète. Sa vie légendaire s’apparente aux Epopées grecques. Au moment où elle était fiancée à Ptolémée III, sa mère Apama la maria avec le macédonien, Démétrios Kalos, et eut ensuite une relation avec son gendre. Jalouse, Bérénice fit assassiner Démétrios dans le boudoir d’Apama, alors qu’elle pardonna à sa mère plus tard.

Ptolémée III épousa Bérénice II lors de son accession au trône en 246 av. J.-C. Ils fondèrent conjointement le Serapeum à Alexandrie, ainsi que des temples situés dans le sud du pays, tels que le temple d’Edfou.

Bérénice II régna l’Egypte pendant la guerre de Syrie menée par son mari contre le roi Antiochos III, et exhorta les poètes à commémorer la victoire de son mari. Des poètes firent également l’éloge de sa merveilleuse beauté, comme Callimaque, qui a écrit le célèbre poème intitulé la Chevelure de Bérénice, traduit vers le latin par Catulle.

Selon les mythes, Bérénice II coupa une boucle de ses cheveux et en fit une offrande au temple de la déesse Aphrodite en échange du salut et du retour sain de son époux de la campagne en Syrie. Cependant, la chevelure disparut mystérieusement du temple et on raconte qu’elle fut emportée au ciel, formant ainsi une constellation qui porte le nom de la reine.

Le poème de Catulle rapporte ce récit mythique avec beaucoup d’éloges et de glorification de la reine.

Après la mort de Ptolémée III, la reine Bérénice II gouverna conjointement avec son fils Ptolémée IV, mais elle fut probablement assassinée sur ordre de son fils en connivence avec ses confidents.

Style baroque hellénistique

Au cours de la deuxième moitié de l’époque hellénistique, les sculpteurs ont développé un style de sculpture connu par le baroque hellénistique. Les sculptures de cette époque sont plus réalistes et expressives que celles d’auparavant. Dans ce style caractérisé par l’expression des émotions, les robes semblent tourbillonner, traduisant ainsi le désir de donner une forme esthétique à l’œuvre d’art, les corps semblent se tordre de douleur et les visages montrent une détresse extrême.


Ces informations sont sujettes à modification ou mise à jour en réponse aux exigences de la recherche continue.

Bibliographie
  • Günther Hőlbl. A History of  Ptolemaic Empire. Translated by Tina Saavedra. London: Newyork: Routledge, 2001.
  • "Greek Epic". In Ancient Greece and Rome. Edited by Carroll Moulton, Volume II. New York: Simon & Schuster Macmillan,1998.
  • "Hellenistic period". In Ancient Greece and Rome, Edited by Carroll Moulton, Volume 4. New York: Simon & Schuster Macmillan,1998.
  • "Berenice II". In A Dictionary of Ancient History, Speake Graham. Oxford, OX, UK: Cambridge. Mass, USA: Blackwell Reference, 1994.
  • Queyrel, François and Abd El-Fattah, Ahmed. Sculptures de la Bibliotheca Alexandrina. In Alexandrina 2. Edited by Jean-Yves Empereur. Cairo: IFAO, 2002.
Découvrez les collections du Musée