عربي English
Œuvres choisies

Statue d'un souverain ptolémaïque

Statue d'un souverain ptolémaïque
© Musée des Antiquités de la BA / M. Mounir

Statue d'un souverain ptolémaïque

Catégorie :
Sculpture en ronde-bosse, colosses
Date :
Époque gréco-romaine, époque ptolémaïque (323-31 av. J.-C.)
Lieu de découverte :
Basse Egypte, Alexandrie, Port Est, Qaitbay (le tronc a été repêché in 1995, la tête et le bras gauche en 1996)
Matière(s) :
Pierre, granit, granit rose
Hauteur de la couronne: 
1.4m;
Hauteur de la tête: 
1.4 m;
tronc jusqu'aux genoux: 
4.55 m
Plaza de la BA


Description

Statue colossale d’un roi ptolémaïque représenté à la manière pharaonique avec cette vue de face souvent présentée dans les statues égyptiennes : le pied gauche en avant et les mains, étendues vers le bas, sont attachées au corps. Portraituré à poitrine nue, le roi est vêtu d’un pagne royal, alors que l’abdomen finement musclé est de forme ronde. La tête du roi est surmontée de la coiffe royale « némès » qui laisse voir des mèches de cheveux et sur laquelle est fixée la couronne blanche de la Haute-Egypte. Les yeux étaient à l’origine incrustés. Quant à la bouche, petite et aux lèvres charnues, elle est clairement visible en regardant la statue de face ou de profil. La statue repose sur un pilier dorsal dépourvu d’inscriptions.

Repêchage et identification de la statue

La statue a été repêchée en plusieurs étapes : la première partie ayant été extraite par la marine égyptienne en 1962, le tronc en 1995 alors que la couronne et les mains en 1996. La statue ne porte aucune description permettant d’identifier la personnalité qu’elle représente, mais généralement, on estime qu’il s’agit ici du roi Ptolémée Ier ou du roi Ptolémée II. Cependant, les traits du visage et la coiffure donnent également lieu à présumer que la statue représente Ptolémée IX ou Ptolémée X.En comparant cette statue à une autre qui a été repêchée du même site et qui pourrait représenter une reine ptolémaïque sous la forme de la déesse Isis, il est possible de suggérer que la hauteur essentielle de la statue de Ptolémée avec le pilier, sur lequel elle repose, s’élève à 13 mètres ; et ce dans l’hypothèse où les deux statues auraient représenté un couple royal. Certains pensent que ces deux statues étaient placées de part et d’autre de l’entrée de l’ancien phare.

Phare d’Alexandrie

Le Phare d’Alexandrie a été érigé sur l’île de Pharos pendant le règne du roi Ptolémée Ier, et sa construction a été achevée par Ptolémée II. Ayant mesuré environ 120 mètres de hauteur, cet édifice a été construit pour guider les marins. Il se composait de trois étages : le premier était carré, le deuxième était octogonal, alors que le troisième était rond et équipé d’un grand miroir ayant reflété les rayons du soleil le jour et la lumière du feu la nuit.Le phare a été entièrement détruit suite à un tremblement de terre au XIVe siècle. C’est ainsi qu’une partie de ses pierres a été réutilisée pour élever la citadelle de Qaitbay au même emplacement de l’ancien phare au XVe siècle.

 


Ces informations sont sujettes à modification ou mise à jour en réponse aux exigences de la recherche continue.

Bibliographie
  • Sally-Ann Ashton, Ptolemaic royal sculpture from Egypt: the interaction between Greek and Egyptian traditions. British archaeological reports, International series, 923 (Oxford: Archaeopress, 2001):28, cat. no. 20.
  • Jean-Yves Empereur, “Les fouilles sous-marines au phare d’Alexandrie”, Égypte, Afrique et Orient 6 (1997): 2-8.
  • Jean-Yves Empereur, Alexandria Rediscovered, translated by Margaret Maehler, photographs by Stéphane Compoint (London: British Museum Press, 1998): 5-6.
  • Jean-Yves Empereur, "Diving on a Sunken City", Archaeology, Vol. 52, No. 2 (March / April 1999).
  • Jean-Yves Empereur, Le phare d’Alexandrie: la merveille retrouvée (Paris: Gallimard, 2004): 64-69.
  • Franck Goddio and Manfred Clauss, eds., Egypt’s Sunken Treasures, photographs by Christoph Gerigk (London: Prestel, 2006): 26-29.
  • Nicolas Grimal et al., La gloire d'Alexandrie: Exposition, Paris, Musée du Petit Palais, 7 mai-26 juillet 1998 (Paris: Association française d'action artistique, 1998): 307, 314-315.
  • William La Riche, Alexandria: Septième merveille du monde, photographs by Stéphane Compoint (Paris: France Loisir, 1996): 21-29, 84-95, 114-116.
  • Selim Morcos et al., Towards Integrated Management of Alexandria’s Coastal Heritage, Coastal Region and Small Island Papers 14 (Paris: UNESCO, 2003): 45.
  • Mostafa Hassan Mostafa, Nicolas Grimal and Douglas Nakashima, eds., Underwater Archaeology and Coastal Management: Focus on Alexandria, Coastal Management Source Books 2 (Paris: UNESCO, 2000): 43-46.
  • François Queyrel, “Iconographie de Ptolémée II”, in Alexandrina 3, edited by Jean-Yves Empereur, Études alexandrines 18 (Cairo: Institut Français d'Archéologie Orientale, 2009): 7-61.
  • Kyriakos Savvopoulos and Robert Steven Bianchi. Alexandrian sculpture in the Graeco-Roman Museum (Alexandria: Bibliotheca Alexandrina, 2012): 18-19.
  • Jeffrey Spier, Timothy Potts and Sara E. Cole, eds., Beyond the Nile: Egypt and the Classical World (Los Angeles, CA: J. Paul Getty Museum, 2018): 131.
  • Paul Edmund Stanwick. Portraits of the Ptolemies: Greek kings as Egyptian pharaohs (Austin: University of Texas Press, 2003): 77, cat. no. C22.

 

Découvrez les collections du Musée